FESTIVAL GAMERZ 15e Édition
EXPOSITIONS - PERFORMANCES - ATELIERS - CONFÉRENCES

AIX-EN-PROVENCE | DU 13 AU 24 NOVEMBRE 2019
VERNISSAGE ET OUVERTURE DU FESTIVAL
Mercredi 13 Novembre - à partir de 14h | Fondation Vasarely

Un parcours d’expositions, des rencontres et temps forts (Performances, Conférences, Workshops & Master-class) avec près de trente artistes et intervenants internationaux invités dans différents lieux de la Ville d’Aix-en-Provence.


ÉVÉNEMENTS | INFOS PRATIQUES :

Fondation Vasarely - École Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence Félix Ciccolini - Office du Tourisme - Patio du Bois de l’Aune


Entrée libre et gratuite
Visites de groupe sur rendez-vous
Pour tout autre renseignement, veuillez contacter l’organisation du festival.

M2F Créations – Lab GAMERZ
Patio du Bois de l’Aune
1 place Victor Schoelcher
13090 Aix-en-Provence

Tél. : +33(0)442931004
Email : contact[at]lab-gamerz.com


ÉDITO

Digital Alter

“Je constate que depuis que l’homme est homme il a éprouvé la nécessité impérieuse de se constituer un autre univers que le constatable et qu’il l’a constitué par la parole, et que cela, il l’a dénommé vérité.”

Et si l’enjeu technologique n’était pas tant celui de la connaissance et du pouvoir, mais avant tout celui du désir et du rapport à l’autre ? La création artistique en regard des outils contemporains permettrait-elle de réconcilier la parole et la vie, l’homme moderne et son avenir ?

Le festival invite cette année près de trente artistes internationaux et propose au public un véritable circuit artistique articulant des ensembles monographiques, des expositions collectives des performances, des conférences et des ateliers entièrement gratuits.

Les théoriciens des média s’accordent sur le fait que “l’œuvre d’art technologique” peut servir de sonar et de marqueur pour l’analyse de nos sociétés en permettant d’identifier les courants de son époque.
À ce titre, l’exposition Digital Alter propose d’interroger “le passage des gestes d’amour dans les médiations techniques”, aux travers des langages, des supports et des matériaux numériques qui structurent désormais notre environnement.
La 15e édition du festival GAMERZ est pensée comme un temps permettant d’interroger l’humanité dans son rapport au monde en sondant les influences des technologies numériques sur notre condition existentielle grâce aux œuvres artistiques présentées dans le cadre de ce parcours. Entre cultures populaires, métaphysique et technologies actuelles, les regards d’artistes regroupés ici, forment autant de représentations du réel en affirmant leur singularité comme objet poétique.
Cette édition valorise le geste artistique et l’amour comme porteurs de valeurs décisives.
Les artistes invités apportent au-delà des formes plastiques, des images et des concepts, des idées et des représentations singulières du réel qui deviennent ici les prétextes à l’interrogation de la condition humaine.
Les installations et performances présentées opèrent un jeu de distanciation qui renégocie les rapports entre symbolique et sémantique donnant naissance à de formes originales sortant du temps réel de l’urgence de notre actualité technologique.

Après avoir mise en place différentes enquêtes critiques lors d’expositions telles que “Digitale Défiance” ou “Digital Animisme” proposant au public des alternatives artistiques au “tout numérique”, cette exposition est pensée comme un panorama de visions sensibles qui s’articulent autour d’œuvres, de performances et des conférences mettant à l’honneur l’altérité comme anticipation artistique des paradigmes relationnels actuels.

www.lab-gamerz.com


[ PROGRAMMATION COMPLÈTE BIENTÔT DISPONIBLE ]


CHDH avec Nicolas Montgermont - Cyrille Henri, 'Deciban'


PAMAL_Group (feat. Jacques-Elie Chabert et Camille Philibert), '3615 Love'


Manuel Braun - Antonin Fourneau Manuel Braun - Antonin Fourneau, 'Egregor'


France Cadet France Cadet, 'embryogenèse poly-gonade'


Fabrice Métais, 'Une pliure dans le ciel'


Fabrice Métais, 'Amandulor'


Virgile Abela Virgile Abela, 'Pendule acoustique'


Olivier Morvan Olivier Morvan, 'Cercle de craie', ©Luce-Moreau


'Visuel exposition Paul Destieu

PRÉ-OUVERTURE DU FESTIVAL GAMERZ | EXPOSITION MONOGRAPHIQUE DE PAUL DESTIEU

Galerie des grands bains douches de la Plaine

Du 30 août au 28 septembre 2019 | Vernisssage : jeudi 29 août 2019, à partir de 18h.
Du 30 août au 28 septembre 2019, à l’occasion de la pré-ouverture de la 15 ème édition du Festival des arts multimédia GAMERZ et de la rentrée de l’Art contemporain à Marseille :
les structures M2F Créations | Lab GAMERZ, OTTO-Prod, Art-cade* & D.D.A Diffusing Digital Art présentent une première exposition monographique des oeuvres de l’artiste Paul Destieu à la Galerie des grands bains douches de la Plaine.


ÉVÉNEMENTS | INFOS PRATIQUES :

VERNISSAGE
jeudi 29 août 2019
De 18h à 21h30 avec un set de Dj Pé Pé

OUVERTURE EXEPTIONNELLE
dimanche 1 septembre 2019
De 11h à 19h

CONCERT DE POSTCOÏTUM
mardi 10 septembre 2019
À 19h

FINISSAGE
26 septembre 2019
À partir de 18h30

VISITE DE L’EXPOSITION AVEC PAUL DESTIEU
sur rdv

Galerie des grands bains douches de la Plaine
Du mardi au samedi 15h -19h
35 bis rue de la bibliothèque – 13001 Marseille
00 33 (0)4 91 47 87 92

MÉDIATION AUTOUR DE L’EXPOSITION
Contact : Pauline Lavigne du Cadet
communication.artcade@gmail.com

contact presse: Constance Meffre
constancejuliette.meffre@gmail.com


À PROPOS

C’est en artiste que Paul Destieu s’intéresse aux transformations des images, de leurs statuts, de leurs modes de création, de diffusion et de consommation. Il les pense à la fois comme des actions et des flux, des apparitions et des codes. Il les saisit comme des fragments mobiles de notre environnement et les traite comme les contours sensibles de nos comportements. Paul Destieu se définit ainsi comme un observateur de la propagation des technologies dans nos sociétés, mais en tant qu’artiste, il développe une observation active qui se déploie au travers de diverses expérimentations, de tentatives et d’explorations, de questionnements et de mise en tension de la perception. Il s’agit de déployer des stratégies formelles d’exploration des médias – qu’ils soient numériques ou analogiques – de façon à comprendre leurs limites, de se jouer des esthétiques qu’ils produisent et de faire apparaître la dimension politique qu’ils véhiculent, ne serait-ce que par le simple fait de constituer la matière sensible d’une époque.


Du système à la matière

Ici, les images se confrontent à la matière. À contre-pied du cliché réducteur qui ramène l’intégration dans le flux des médias à une simple dématérialisation, Paul Destieu exploite le processus médiatique comme un laboratoire d’investigation des matériaux et des temporalités. Il procède par décomposition, collage, surimpression ou entrelacement. Il cherche à faire apparaître des structures, à organiser des syntaxes, à manifester l’organisation des gestes, l’articulation des actions. Il travaille à révéler l’activité par laquelle nous percevons, avec nos outils et nos codes, les données qui constituent notre milieu. L’image, le son, le mouvement, ne sont plus ici simplement détachés de leur support ou de leur source, mais ils forment ensemble une totalité organique. Cette totalité est redéfinie par chaque époque. Elle en est le témoin, elle en donne l’esprit.


Métrique par défaut

C’est en examinant les productions sonores et les « mécanismes-horloges » de différentes machines (caractérisées par les notions de performance et de productivité) que s’est imposée à Paul Destieu la compréhension du son comme architecture dynamique et la conception du rythme comme mesure subjective du temps. Chaque machine, envisagée comme média et outils de création, devient alors un instrument musical possible dont la morphologie et le potentiel sonore sont expérimentés en collaborations avec des musiciens. Par des opérations d’assemblage, de détournement, de décomposition ou d’association, l’artiste sonde leurs modalités d’expressions rythmiques. Physicalité de l’instrument, gestuelle, mouvement, orientation de l’écoute, système de notation, composition sont autant de motifs qui dessinent l’orientation de ses dernières productions.


Anachronismes et chaos techniques

Paul Destieu s’intéresse aux formes de transmissions du signal : modes de diffusion de l’information, temps réel ou différé, etc. et à ses transformations (par amplification, encodage, etc.), en jouant sur le passage entre ces différents états (de nature mécaniques, électriques ou encore numériques). Ses travaux exposent les altérations produites, dans ce processus de transformation et d’adaptation : perte ou distorsion d’une partie de l’information, aberrations visuelles ou sonores, défauts de restitution. La notion de geste (notamment le geste qui précède le son chez le musicien) devient alors un enjeu central de sa recherche. Il réinvestit avec des outils contemporains les techniques de séquençage et d’appréciation du mouvement héritées des courants artistiques modernes et de la chronophotographie. Marqués par une tendance à l’anachronisme, ses travaux cherchent tantôt à mesurer la capacité de propagation et de résistance du signal dans son environnement, tantôt à traduire sa durée en une forme.
En articulant ces compositions hybrides à la croisée de l’écoute et du regard, Paul Destieu questionne l’architecture de nos perceptions et de ce qui fait ‘langage’. Il donne vie à des dispositifs, des installations et des performances dans lesquelles la structure -visuelle ou sonore- cherche à s’affranchir de l’autorité des formats pour partager une expérience en mettant littéralement en jeu les concepts de temps, d’espace et de mouvement.

www.pauldestieu.com


'Archive d’une frappe' Paul Destieu 'Archive d’une frappe - Solo pour caisse claire, charleston et tom alto ', Paul Destieu, 2015, Vue d’exposition Fondation Vasarely, Festival GAMERZ, ©Luce Moreau


'Light Cube' Paul Destieu 'Light Cube', installation, projecteurs de diapositives vides, trépieds, Paul Destieu, 2010


'Méditation sur la méthode' Paul Destieu 'Méditation sur la méthode', Paul Destieu, 2013, Vue d’exposition 'Good Luck Archeologists!', ©Luce Moreau - OTTO-Prod


'Mouvements pour batterie' Paul Destieu 'Mouvements pour batterie', (détail), XML, gaufrage sur papier portée, 23 x 32 cm, Paul Destieu, 2014


'Silence, ca tourne !' Paul Destieu 'Silence, ca tourne !' , Extrait vidéo, Paul Destieu, 2017


'Table de pré-montage' Paul Destieu 'Table de pré-montage' (détail), Paul Destieu, 2019